10 décembre 2018 : signature du contrat de la filière aéronautique

10/12/2018

Sharply_done / Getty images
La secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, la présidente de la Région Occitanie, et le président du CSF ont signé le 10 décembre 2018 le contrat stratégique de la filière aéronautique, un plan d’actions ambitieux.

La filière aéronautique regroupe 1 000 entreprises, emploie aujourd’hui environ 300 000 personnes en France et réalise environ 65 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 85% à l’export.

Conformément à l’orientation donnée par le Conseil National de l’Industrie (CNI), la filière a élaboré un plan d’actions ambitieux autour de trois thématiques principales, enjeux majeurs du développement de la filière :

  • le programme « Industrie du Futur » : dans la logique et la continuité des programmes d’ores et déjà engagées par le Gifas visant à améliorer la performance et la compétitivité de la supply chain aéronautique, 300 ETI et PME seront accompagnées, pour un budget global d’environ 50 M€, financé par les entreprises, la filière, les régions et l’Etat ;
  • l’emploi et les compétences : la conclusion d’un Engagement de Développement de l’Emploi et des Compétences (EDEC) entre la filière, la branche et l’Etat permettra d’identifier les compétences nécessaires aux entreprises, et particulièrement aux PME, pour pouvoir intégrer les enjeux humains et organisationnels de l’Industrie du futur ;
  • l’export : le contrat revoit le mode opératoire de la filière pour une meilleure concertation et des performances accrues, notamment au bénéfice des PME. Dans une filière aussi internationalisée que l’aéronautique, le rôle des donneurs d’ordre pour accompagner les PME à l’export est fondamental.

L’élaboration de ce contrat de filière s’est appuyée sur les recommandations issues d’une étude cofinancée par le ministère de l’Economie et des Finances, le ministère des Armées et le Gifas dans le cadre du pôle interministériel PIPAME, publiée ce même jour.

La réunion plénière du Comité stratégique de filière a également été l’occasion de faire un point sur l’avancement des travaux du CORAC (Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile), pendant « innovation » de cette politique de filière, présidé par la ministre en charge des Transports, et au travers duquel l’Etat soutient l’innovation de la filière à hauteur de 135M€/an.

Le Gouvernement et les Régions ont réaffirmé leur soutien et leur présence aux côtés des industriels du secteur aéronautique face aux défis qui sont ceux de cette filière. Ils accompagneront de manière précise la mise en œuvre de cette feuille de route déterminante pour l’avenir et le développement de toute la filière aéronautique.

Mots clés
Edited on 13/05/2019

Partager