Le comité exécutif du CNI s’est réuni sous la présidence du Premier ministre

14/09/2020

Le Premier ministre a présidé le comité exécutif du CNI, en présence des ministres de l’Économie, des Finances et de la Relance, du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et de la ministre déléguée au-près du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie.

Cette réunion du comité exécutif du Conseil national de l’industrie, qui s’est tenue au sein de l’usine BIC de Montévrain (77), a permis de faire le point sur la relance de l’industrie autour de trois axes de discussion :

  • Le volet industriel du plan de relance
  • Les enjeux liés au capital humain
  • Les partenariats européens

Le volet industriel du plan de relance

Le plan de relance, doté de 100 milliards d’euros, suit trois priorités : le verdissement, pour placer la France dans une trajectoire de croissance durable, l’indépendance et la compétitivité, pour renforcer notre résilience et créer des emplois et enfin, la cohésion sociale et territoriale, pour soutenir les plus précaires.

L’industrie est un puissant levier de relance de l’économie. Elle emploie directement 3,2 millions de salariés, qui réalisent plus de 13 % du produit intérieur brut. Le plan de relance mobilise ainsi près de 35 milliards d’euros en faveur de l’industrie autour de quatre axes : décarboner, (re)localiser, moderniser et innover.

A l’occasion de ce comité exécutif, les filières industrielles ont été appelées à se mobiliser pour diffuser les mesures pour l’industrie et faire émerger des projets. Elles ont également été appelées à compléter leur contrat stratégique de filière, dès novembre 2020, autour des trois priorités du plan de relance.

Les enjeux liés au capital humain

Dans le cadre du plan de relance, le Gouvernement a pris des mesures pour préserver et développer les compétences. Différents dispositifs ont ainsi pu être présentés lors du CNI et ont ensuite fait l’objet d’échanges entre les participants, parmi lesquels l’activité partielle de longue durée, l’alternance et l’apprentissage, l’insertion professionnelle et la reconversion des salariés.

Les partenariats européens

Le plan de relance de l’économie française s’inscrit dans le cadre européen. À ce titre, l’Union européenne (UE) financera 40 % du plan de relance français. Des projets sont également à porter au niveau européen afin de bénéficier des mesures de relance de l’UE. Le CNI a été l’occasion de susciter la mobilisation des industriels sur les grands projets à mener avec des partenaires européens, notamment nos partenaires franco-allemands. D’ici le prochain CNI, les industriels travailleront avec l’État à l’élaboration d’une feuille de route pour renforcer les partenariats industriels européens autour de projets stratégiques identifiés.

Ce comité exécutif, présidé par le Premier ministre, a ainsi permis au Gouvernement de présenter les mesures de relance pour l’industrie et d’encourager la mobilisation des industriels dans l’exécution des projets, au niveau national et européen. Le prochain CNI devrait avoir lieu en novembre 2020 et sera l’occasion de faire le point sur ces différents travaux.  

Liens et téléchargements

télécharger
Le communiqué de presse

(PDF, 434.33 Ko)

Edited on 14/09/2020

Partager