La filière Industries des nouveaux systèmes énergétiques

La filière des nouveaux systèmes énergétiques semble être un archétype de ce que peut être une réponse industrielle aux enjeux du XXIe siècle. De la protection du climat à l’accessibilité énergétique, le CSF représente et coordonne une filière porteuse de solution pour demain.

 

Les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique tirent une forte  demande de solutions  nouvelles à des coûts compétitifs. Pour cela la France dispose d’atouts pour se donner une ambition industrielle sur ces nouvelles technologies :

  • des grands groupes de l’énergie et des équipements ;
  • des instituts de recherche publics et privés de qualité (CEA, CNRS, IFP EN, INES, IPVF, IFREMER, France Energies Marines, BRGM) ;
  • un tissu d’entreprises industrielles de toutes tailles au rayonnement international dont le savoirfaire s’applique également aux systèmes numériques.

 

Parmi les entreprises de la filière on peut citer : EDF, Engie, Total Schneider Electric, Legrand, Poma, Vergnet, Nexans, Socomec, GE smart solutions, Siemens, DualSun, Akuo, Neoen, Poujoulat, CNIM, Naval Energies, Tereos, Technip, ENEDIS, RTE, GRDF, GRTgaz, Teréga.


Types d’activité

  • Efficacité énergétique ;
  • Stockage de l’énergie ;
  • Energies renouvelables ;
  • Réseaux énergétiques territoriaux intelligents.


Grands enjeux de la filière

Production, stockage, efficacité de l’utilisation,… Le secteur de l’Energie connaît une transformation rapide et profonde au niveau mondial. Dans le cadre de la lutte contre le dérèglement climatique, le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique est une priorité pour de nombreux pays dans le monde. Des opportunités existent pour les industriels qui, par leur capacité d’innovation, sauront être compétitifs et se différencier en industrialisant les prochaines innovations technologiques. L’enjeu est donc à la fois technologique et financier. La compétition mondiale est une course de vitesse et de volumes pour permettre l’émergence et le déploiement de solutions compétitives : le prix du photovoltaïque a été divisé par 10 en 10 ans, l’éolien et les technologies de batteries ont plus que divisé leur prix par deux en 8 ans.

La maîtrise des technologies numériques est également essentielle pour les acteurs de la filière : elle offre des possibilités inédites en matière de production, de distribution et de consommation d’énergie au travers des réseaux intelligents. Lisibilité de la demande, développement de filières industrielles structurées, construction d’offres compétitives et reconnues au niveau international, sont autant de défis à relever par l’industrie des nouveaux systèmes énergétiques.

Projets structurants de la filière portés dans le contrat de filière 2021 – 2023

  • Développer une offre d’énergie renouvelable et décarbonée compétitive 
  • Optimiser l’efficacité énergétique et l’usage des énergies
  • Bâtir une reconquête industrielle stratégique
  • Fédérer la filière autour de dynamiques transverses et d’accompagnement du changement 


Le comité de filière

Claire Waysand, Présidente du CSF, Directrice générale par intérim et secrétaire général du groupe Engie.

Vice-présidente du CSF : Sylvie Jehanno


Contacts

  • Délégué permanent / Aurélie Picart : aurelie.picart[ @ ]systemesenergetiques.org 
  • DGE / Stéphanie Delvaux : stephanie.delvaux[ @ ]finances.gouv.fr