Signature de l’avenant du CSF Chimie et matériaux

08/10/2021

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, ont signé l’avenant au contrat de filière du CSF Chimie et matériaux le 8 octobre 2021.


Contexte

Dans le contexte de relance économique, le Gouvernement a appelé l’ensemble des comités stratégiques de filières à élaborer des avenants à leur contrat stratégique de filière afin de s’adapter aux nouveaux enjeux soulevés par la crise sanitaire. Ces avenants sont structurés autour de quatre axes, liés aux priorités du plan France Relance : transition écologique, compétitivité/souveraineté, cohésion et relations entre clients et fournisseurs.

L’avenant du CSF Chimie et matériaux

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, ont signé l’avenant au contrat stratégique de la filière Chimie et matériaux, en présence du président de son Comité stratégique, Luc Benoît-Cattin.

La filière Chimie et matériaux représente plus de 300 000 emplois en France et 120 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisé par près de 9 000 entreprises. Elle regroupe les industries de la chimie, du papier-carton, de la plasturgie et du caoutchouc. Dans le contexte de relance économique et du plan France Relance, l’avenant signé ce jour cherche à répondre aux différents enjeux de la filière, dont l’intérêt stratégique a été particulièrement rappelé par la crise sanitaire.

Les nouveaux projets de l’avenant

L’avenant complète le contrat initial et traduit les enjeux prioritaires de la filière en projets :

Transition écologique

La filière s’engage à poursuivre sa stratégie de décarbonation, (développement de technologies de rupture, du recyclage chimique des plastiques, de la chimie de formulation pour soutenir la décarbonation de la construction et de la rénovation)

Souveraineté et compétitivité de l’industrie chimique

La filière prévoit de développer la chimie biosourcée et issue des technologies, à redynamiser la production de principes actifs et intermédiaires pharmaceutiques et à améliorer l’attractivité des plateformes industrielles vecteurs de croissance

Cohésion sociale

La filière souhaite développer l’alternance et anticiper les besoins en compétences.

Relations clients-fournisseurs

La filière prévoit de s’engager avec les acteurs de la logistique pour la sécurité des opérations de stockage, et de développer une filière de plastiques recyclés aptes au contact alimentaire.

Plusieurs actions de cet avenant s’inscrivent dans des dispositifs de soutien du plan France Relance, notamment en matière de décarbonation, domaine pour lequel France Relance mobilise 1,2 milliard d’euros. Les différents dispositifs de soutien à l’investissement du plan France Relance ont à ce jour permis de soutenir 340 projets dans le secteur de la chimie, du papier-carton et de la plasturgie, pour un total de 2,7 milliards d’euros d’investissements et une aide de 432 millions d’euros.

Les actions de l’avenant seront prochainement renforcées, en particulier pour le développement de la chimie biosourcée, car le Gouvernement annoncera dans les prochaines semaines la stratégie d’accélération « Produits biosourcés et biotechnologies industrielles – Carburants durables ».

Mis à jour le 08/10/2021

Partager