Signature de l’avenant au contrat stratégique de filière « Mode et Luxe »

27/04/2021

Mode et luxe

Le Gouvernement, le Comité stratégique de filière « Mode et luxe » (CSF) et les organisations syndicales ont signé un avenant au contrat stratégique de filière du 8 janvier 2019.

Le 26 avril 2021, la ministre de la Culture, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, le président du Comité stratégique de filière « Mode et luxe » (CSF) et les représentants des organisations syndicales (CGT, FO, CFDT) ont signé un avenant au contrat stratégique de filière « Mode et Luxe » du 8 janvier 2019.

Contrat stratégique de filière « Mode et Luxe » : les réalisations

Depuis deux ans, plusieurs réalisations significatives ont déjà été concrétisées dans le cadre du CSF :

  • création de la grande école de mode « Institut Français de la Mode »
  • campagnes de communication « Savoir pour faire » sur les métiers techniques de la filière
  • lancement du démonstrateur de recyclage au Centre européen des textiles innovants (CETI) à Roubaix
  • accélérateurs Bpifrance dédiés aux entreprises de mode et aux sous-traitants

Mise en place de nouvelles mesures pour la filière « Mode et Luxe »

Afin de prendre en compte les nouveaux enjeux imposés par la crise sanitaire et les conclusions du rapport « Relocalisation et mode durable » de janvier 2021, 13 nouvelles mesures ont été mises en place. Elles ont pour but de mieux accompagner les entreprises de la filière et leur permettre de doubler la consommation de textiles, linge de maison et chaussures « Fabriqué en France » sur les cinq années à venir.

Deux appels à projets du ministère de la culture y participent pour aider les jeunes marques de mode utilisant des technologies numériques, et les métiers d’art de la mode dans la relocalisation de leur production.

Ces mesures s'articulent autour de trois axes :

  • la formation
  • l’accompagnement des entreprises et les aides à la relocalisation
  • la traçabilité et la mode durable

Ces mesures sont financées grâce au soutien des comités de promotion et de développement économiques de la filière (CTC, DEFI, Francéclat), de l’Opérateur de compétences inter-industriel (OPCO2I), de l’Union des Industries Textiles (UIT), des Régions et de l’État (plan France relance, Bpifrance, ADEME, Business France).

Liens et téléchargements

télécharger
Le communiqué de presse

(PDF, 557.44 Ko)

Edited on 27/04/2021

Partager