Infrastructures numériques : avenant au contrat de filière et consultation

26/01/2021

Nadla / Getty images
Une réunion du CSF s’est tenue le 26 janvier 2021 en présence d’Agnès Pannier-Runacher et de Cédric O afin de signer l’avenant au contrat de filière et de lancer une consultation sur la stratégie d’accélération 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications.


Signature de l’avenant au contrat du Comité stratégique de filière (CSF) Infrastructures numériques

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition Numérique et des Communications Électroniques et le CSF Infrastructures numériques, ont signé aujourd’hui, mardi 26 janvier 2021, l’avenant au contrat de la filière. Le CSF Infrastructures numériques était représenté par Nicolas Guérin, Secrétaire général d’Orange et Président de la Fédération française des télécoms, qui remplace Didier Casas à la présidence du CSF.

Lors de la réunion du comité exécutif du CNI en septembre 2020, les filières ont été sollicitées par le Gouvernement afin de rédiger des avenants à leur contrat, dans le but de prendre en compte les nouveaux enjeux soulevés par la crise sanitaire. L’avenant du CSF Infrastructures numériques vient compléter le contrat initial de la filière, signé en décembre 2019, qui présente des projets de développement de la 5G, d’accompagnement des projets de territoires intelligents, de promotion de l’emploi et du développement des compétences, ainsi que de construction d’une stratégie d’offre à l’exportation.

De nouvelles actions ambitieuses et structurantes pour la filière sont ainsi prévues, dans l’objectif d’apporter une contribution forte :

  • à la transition écologique de notre société : identifier les impacts et lancer des projets de recherche pour une 5G plus verte ;
  • à la compétitivité de notre économie : structurer l’écosystème français des réseaux télécoms du futur, soutenir des projets d’expérimentation et de développement de la 5G, soutenir des projets de développement de territoires connectés ;
  • à la cohésion de notre société : mener des actions en faveur de l’emploi, de la mixité, de la formation et de l’insertion.

Lancement d’une consultation sur la stratégie d’accélération sur la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications du 4ème programme d’investissement d’avenir (PIA4)

Dans le cadre du 4ème programme d’investissements d’avenir, l’État finance des investissements exceptionnels dans quelques filières et technologies émergentes et prioritaires, dont la 5G et les réseaux du futur. Cette stratégie d’accélération a pour ambition de développer des solutions souveraines sur les réseaux télécoms (souveraineté technologique) et à obtenir une maîtrise de bout en bout de ces solutions (souveraineté d’exploitation).

L’objectif de cette consultation est de permettre à toutes les parties prenantes de s’exprimer sur le sujet (industriels, acteurs de la recherche, fédérations professionnelles, collectivités territoriales, associations, particuliers...). Un appel à manifestation d’intérêt complétera cette consultation, afin d’identifier les projets concrets qui seront soutenus.

Lauréats de l’appel à projets – Souveraineté dans les réseaux de télécommunications

À cette occasion, Agnès Pannier-Runacher et Cédric O ont annoncé les 4 premiers lauréats de l’appel à projets sur la souveraineté dans les réseaux de télécommunications du plan de relance. Cet appel à projets permet de soutenir le développement de cas d’usages innovants de la 5G, à l’image du projet Vertical ISS, dédié au développement des usages hospitaliers de la 5G, ou du projet CRIIoT, dédié au développement des objets connectés industriels critiques. Plusieurs projets lauréats s’intégreront au réseau de plateformes d’expérimentation 5G multi-sites et multi-intervenants porté par le CSF.

Edited on 27/01/2021

Partager