Economie circulaire, le CNI s’engage

19/11/2019

BsWei / Getty images
Résolument engagée dans la transition écologique et énergétique, la France a décidé de devenir l’une des premières nations au monde reposant sur une économie 100 % circulaire.

Pour cela, en plus de la feuille de route pour l’économie circulaire (FREC) publiée le 23 avril 2018 et du projet de loi anti-gaspillage actuellement en discussion, les filières du Conseil National de l’Industrie (CNI) ont élaboré, en lien avec le gouvernement un plan d’actions en la matière.

Le comité exécutif du CNI du 5 mars 2019 a été l’occasion de lancer un groupe de travail économie circulaire co-présidé par les ministres de l’Economie et des Finances d’une part et de la Transition écologique et solidaire d’autre part. Composé de représentants du monde industriel, des pouvoirs publics et de la sphère citoyenne, il a eu pour mandat d’élaborer un plan d’actions afin de mettre en place une démarche transversale entre les filières, tout en s’appuyant sur leurs projets structurants identifiés dans leurs contrats de filière.

Le plan d’actions, qui constitue par ailleurs la contribution du CNI au Pacte Productif sur l’économie circulaire, se structure autour de 4 axes principaux :

  • Un axe transverse qui vise notamment à lever les freins au recyclage (incorporation de matières premières recyclées dans les produits finis) et à la valorisation des déchets (dont la valorisation énergétique des fractions non recyclables), tout en examinant en parallèle quels sont les instruments les mieux adaptés pour financer la transition.
  • Un axe relatif à l’économie circulaire des plastiques (Axe 2), qui vise à amplifier la mobilisation et les engagements des industriels en faveur d’une chaîne de valeur durable des plastiques (augmenter la part de matière recyclée incorporée dans les produits, recycler plus et mieux, éco-concevoir les plastiques en évaluant leur recyclabilité, repenser l’usage des plastiques).
  • Un troisième axe qui recense les projets d’économie circulaire les plus structurants parmi les filières du CNI.
  • Un quatrième axe relatif à la compétitivité de la filière des déchets.

11 filières sont mobilisées dans le cadre de ce plan d’actions :

  • Chimie et Matériaux,
  • Transformation et valorisation des déchets,
  • Eau,
  • Mines et métallurgie,
  • Automobile,
  • Industries pour la construction,
  • Mode et Luxe,
  • Bois,
  • Electronique,
  • Industries agro-alimentaires,
  • Industries des nouveaux systèmes énergétiques.

Edited on 19/11/2019

Partager